Pour utiliser nos services il vous faut :

1 – Si vous en avez pas, créer un portefeuille en monnaie libre. voir ci-dessous : Créer son compte en monnaie libre.
Cela vous permettra de recevoir et d’émettre des virements en toute sécurité.

2 – Enregistrez-vous sur notre site : www.g1bien.fr et commencé a vendre vos biens et vos services en déposant des annonces.

Toutes ces démarches sont totalement gratuites et le resteront.

La monnaie libre Ğ1 prononcé (june) est un système monétaire équitable et transparent.

– Elle a était théorisé par le mathématicien Stéphane Laborde en 2010.
– Elle est en circulation depuis le 8 mars 2017.
– Elle est gratuite.
– Elle est sécurisée par la blockchain.
– Elle est peut gourmande en énergie.
– Elle est fonctionnelle et utilisable dans le monde entier.
– Elle est utilisée chez les particuliers et chez certain professionnel.
– Elle est créée de manière équitable par chaque individu.

Voici la carte des utilisateurs en direct. => https://g1.duniter.fr/#/app/wot/map

Elle respecte les 4 libertés économiques définies dans la TRM => http://trm.creationmonetaire.info/

1 – La liberté du choix du système monétaire (la monnaie ne s’impose pas) ;
2 – La liberté d’utilisation des ressources (économiques et monétaires) ;
3 – La liberté d’estimation et de production de toute valeur (un principe de relativité économique) ;
4 – La liberté d’échanger dans la monnaie (afficher, comptabiliser dans l’unité monétaire choisie).

C’est légal ?
Oui. La loi l’autorise (au même titre que n’importe quel bon d’achat), à partir du moment où la monnaie circule parmi un réseau d’adhérents.
Les entreprises qui récolteront cette monnaie devront ainsi la déclarer dans leur bilan annuel, comme une valeur économique produite, en suivant l’obligation légale de comptabilisation (comme en euros) et de déclaration annuelle (minimum) , généralement dans la classe 5 “produits financiers” du PCG, plan comptable général (ceci pour la France) L’État (et les services fiscaux) auront la charge de délivrer un taux de conversion, applicable en Euro, pour pouvoir déterminer sa valeur marchande.
Attention, offrir des services de conversion vers l’Euro de façon professionnelle, est soumis à un agrément Banque de France.

Est-ce que ça remplace l’euro ?
La monnaie utilisée n’existe que parce qu’il y a des utilisateurs, son poids économique s’amenuise quand son utilisation diminue et augmente quand son utilisation se développe.
Utiliser la monnaie libre permet progressivement (si on le souhaite) de remplacer l’utilisation de l’euro.

Où et quand circule-t-elle ?
La zone monétaire, le territoire d’utilisation d’une monnaie libre dépend de la localisation des utilisateurs qui choisissent d’utiliser ces chiffres pour mesurer leurs transactions économiques. Nous sommes encore au début de la monnaie libre ; les utilisateurs se cooptant, ce sont donc les individus qui font le choix librement, au fur et à mesure qu’elle est comprise, de l’utiliser.

Quelle différence avec un SEL ?
Dans un Système d’Échange Local “SEL” (appelé aussi troc, crédit mutuel, crédit réciproque, échange marchandise ou encore crédit temps de travail ), il n’y a pas de monnaie, pas de substitut de valeur. Certains types d’échanges pourtant indispensables ne peuvent avoir lieu à cause du problème des 3 producteurs concernant les échanges de biens et du problème du temps d’apprentissage que nécessitent certains services . La monnaie libre est le substitut de valeur par excellence qui permet de résoudre ces deux problèmes inhérent au crédit mutuel sans monnaie. La monnaie libre est (en autres) un S.E.L. amélioré. Chaque utilisateur ayant la garantie d’en être co-créateur tout le temps.

Quelle différence avec les MLC (monnaies locales complémentaires) ?
Les MLC ne sont pas de la monnaie alternative (née autrement), les chiffres de MLC sont des chiffres créés par le crédit bancaire, par la signature de gage de dette, c’est à dire l’engagement par des signataires auprès des banques à trouver du profit économique. C’est-à-dire qu’en France, une MLC ne peut exister que par l’euro.
En bref, les MLC sont des bons d’achat de crédit bancaire, c’est à dire de la monnaie non libre.

Quelle différence avec le Bitcoin et autres Altcoins (dérivées du bitcoin)?
Les chiffres Bitcoin et Altcoins naissent de la preuve du temps de travail de machines numériques énergivores en électricité.
Les utilisateurs ne sont pas égaux face à la création de ces chiffres rares issus du minage de cet “or numérique” qu’est le Bitcoin puisqu’il est nécessaire de posséder des machines coûteuses capables de le miner numériquement.La monnaie Bitcoin bien qu’alternative (créée à partir de chiffres certifiés autrement que par le crédit) est une monnaie non libre car elle ne permet pas à tous les utilisateurs de ces chiffres d’être égaux face à leur création.

La monnaie libre permet de concrétiser précisément entre les utilisateurs l’égalité dans l’espace en revenu de base et l’équité dans le temps en dividende universel.

Source: https://blogs.mediapart.fr/pedrinho/blog/151118/monnaie-libre-occitanie
Source: https://monnaielibreoccitanie.org/monnaie-libre/

Créer un compte en monnaie libre ne prend que 2 minutes et n’importe qui peut utiliser la monnaie libre, tout de suite, maintenant.

Créer son compte en monnaie libre, c’est un peu comme devenir son propre banquier et cela implique quelques règles à respecter si on ne souhaite pas avoir de déconvenues. En effet, habituellement, c’est le banquier qui s’occupe tout : il nous crée notre compte, il nous fournit de quoi y accéder et, si on oublie comment faire, il est là pour nous aider et nous accompagner. Mais dans la monnaie libre qui, je vous le rappelle, repose sur un système 100% décentralisé, vous êtes votre propre banquier et vous ne pouvez compter que sur vous-même pour assurer la sécurité et la pérennité de votre compte en G1.

« UN GRAND POUVOIR IMPLIQUE DE GRANDES RESPONSABILITÉS ». Benjamin Parker, alias Spiderman

Nous allons donc voir ici comment créer et gérer son compte en monnaie libre via le site internet Cesium, sachant que l’application Android Cesium fonctionne à peu près de la même manière.

P.S : Cesium peut subir de légères modifications suite à une mise à jour.

cesium2

Le compte portefeuille

Il existe aussi un compte membre 100% gratuit, mais pour découvrir la monnaie libre, nous vous conseillons d’utiliser d’abord un compte portefeuille.

Un compte portefeuille est un compte tout ce qu’il y a de plus classique. Avec ce type de compte, il est possible de recevoir et émettre des virements. C’est comme un compte en banque classique. N’importe qui peut ouvrir un ou plusieurs comptes portefeuille. Généralement on utilise ce type de compte pour :

  1. Pour les opérations courantes (compte courant)
  2. Mettre en place une caisse (financement participatif, événement, etc.)
  3. Pour une entreprise ou une association.

Les différentes étapes

1. Créer un compte

    • Rendez-vous sur une instance Cesium (par exemple https://g1.duniter.fr) puis cliquez sur « créer un compte ».

Créer son compte

  • Lisez bien les instructions puis cliquez sur « Commencer ».
  • Choisissez compte portefeuille.
  • Ensuite, il faudra choisir un identifiant secret et un mot de passe. Ces deux informations sont à noter précieusement. En effet, elles ne sont enregistrées nulle part et personne ne pourra vous les redonner en cas d’oubli. C’est avec ces deux informations que vous pourrez accéder à votre compte.
  • Maintenant, votre compte est créé et vous pouvez commencer les échanges même sans être certifié.
  • Avec un compte portefeuille, vous pouvez y associer une identité grâce à Mon compte > Options > Compte et sécurité > Publier son identité

 2. Télécharger son document de révocation

Ce petit fichier permet de révoquer votre compte en cas de perte/vol de vos identifiants.
Ainsi vous pourrez recréer un nouveau compte.  Ce fichier est donc à conserver précieusement.

Télécharger son document de révocation

Voilà c’est fini vous pouvez commencer à vendre vos biens ou services en vous inscrivant sur notre site www.g1bien.fr ou sur www.gchange.fr

Le compte membre

Un compte membre correspond forcément à une identité et une identité ne peut posséder qu’un seul compte membre.

C’est ce type de compte qui crée la monnaie Ǧ1 via le Dividende Universel.

Il s’agit en fait d’un compte portefeuille qui a fait une demande d’adhésion. Donc il est tout à fait possible de transformer un compte portefeuille en compte membre.

Une fois la demande d’adhésion effectuée, le compte membre doit être certifié par 5 autres personnes, elles-mêmes déjà membres. Ceci afin de vérifier que la personne ne dispose pas déjà d’un compte membre et qu’elle est bien la propriétaire du compte à certifier. Un compte membre sert à :

  1. Co-créer sa part de monnaie
  2. Certifier de nouveaux membres

Le compte portefeuille

(Dans un premier temps nous vous conseillons d’utiliser ce type de compte).

Un compte portefeuille est un compte tout ce qu’il y a de plus classique. Avec, il est possible de recevoir et émettre des virements. C’est comme un compte en banque classique. N’importe qui peut ouvrir un ou plusieurs comptes portefeuille.

Généralement on utilise ce type de compte pour :

  1. Les opérations courantes (compte courant)
  2. Mettre en place une caisse (financement participatif, événement, etc.)
  3. Pour une entreprise ou une association.

Comparaison compte membre / compte portefeuille

Compte portefeuille Compte membre
Peut émettre et recevoir des virements Oui Oui
Peut émettre et recevoir des certifications Non Oui
Permet de co-créer sa part de monnaie Non Oui
Une identité peut en avoir plusieurs Oui Non


Source : https://normandie-libre.fr/creer-son-compte-en-monnaie-libre/

Vous n’avez pas encore trouvé votre réponse? Encore besoin d’aide ?

Envoyez-nous une note au centre d’aide

Contactez-nous